Les prêtres portant le titre : ἀρχιερεύς

Cette prêtrise est attestée 198 fois en Asie.

N° 339 : [-] (I.Mylasa 531)

Époque impériale Mylasa ἀρχιερεύς
Ce grand-prêtre anonyme est connu par un décret honorifique décrivant de façon très précise les spectacles et combats de gladiateurs qu'il a financés, mais trop mutilé pour être restituéa. Aucun élément ne permet d'affirmer de façon certaine qu'il s'agit d'un prêtre civique et non provincial. Contre Diehl et G. Cousin, qui interprétaient l'inscription comme un décret pour un asiarque, L....

N° 340 : [-] (I.Mylasa 710)

Époque impériale Mylasa ἀρχιερεύς
L'inscription dans laquelle apparaît cet anonyme est très mutilée. Il semble qu'il soit éponyme et a donc peut-être été en même temps stéphanéphore....

N° 202 : [-] (Chiron 10 [1980] p. 509-536)

Deuxième moitié du IIIe siècle après J.-C. Hypapea ἀρχιερεύς
La mention d'un petit-fils de grand-prêtre dans un long décret de fondation parmi les responsables de l'érection d'une stèle ou d'une statue permet de connaître l'existence d'une grande-prêtrise dans la petite cité lydienne d'Hypapea, dans la deuxième moitié du IIIe siècle. Les noms des personnages sont perdus. ...

N° 392 : [-] (I.Stratonikeia 342)

Époque impériale Stratonicée de Carie ἀρχιερεύς
Cet anonyme n'est connu que par une inscription très mutilée qui ne permet pas de déterminer s'il était pérégrin ou citoyen romain, ni de proposer une datation. Il a été prêtre aux Heraia après avoir été grand-prêtre, selon le schéma habituel à Stratonicée. ...

N° 300 : [-] (IAph2007 12.417)

Deuxième moitié du IIe siècle ou IIIe siècle Aphrodisias ἀρχιερεύς
Cet anonyme, fils d'Apollonios, a été honoré pour ses qualités et pour avoir exercé toutes les magistratures et liturgies de la cité. Il faut noter que la fonction de grand-prêtre est citée en premier. Par ailleurs, ce personnage a été trésorier, boularque, deux fois secrétaire du conseil, premier néope (probablement du temple d'Aphrodite) et deux fois premier archonte....

N° 170 : [-] (I.Didyma 296, 1)

Troisième quart du Ier siècle après J.-C. ? Milet ἀρχιερεύς
Une inscription de Didymes nous fait connaître un père et son fils dont les noms sont perdus et qui ont tous les deux été prêtres du culte impérial.Le père apparaît essentiellement comme un liturge et un évergète. Aux coûteuses gymnasiarquies et à la paidonomie s'ajoutent en effet des distributions aux citoyens en argent et en blé, ainsi que des ventes à prix réduita....

N° 34 : A. [...]ος Λόγγος Διονυσ[όδωρ]ος (A. [-] Longus Dionysodorus)

IIe siècle après J.-C. Mytilène ἀρχιερεύς
Note sur les grands-prêtres de Mytilène n°34 à 43 : Le sanctuaire d’Artémis à Thermi a connu un regain d’activité à partir de l’époque augustéenne et les manifestations du culte impérial y sont précoces (voir Labarre 1996 p. 125-126 ; Roddaz 2005, particulièrement p. 407). Agrippa semble l’avoir fréquenté pour ses sources chaudes....

N° 18 : Μᾶρκος [---]ας? Πλούτα[ρχος] (M. [-] Plutarchus)

IIe siècle après J.C. ? Cos ἀρχιερεύς
Marcus [-] Plutarchus, grand-prêtre, est honoré par le Conseil et le peuple d'un éloge public et d'une statue. Il a sans doute également été gymnasiarque. Son gentilice n'est pas connu, mais il était citoyen romain. L'écriture indique une datation imprécise, au Ier ou au IIe siècle après J.-C. ; comme pour le précédent, le titre de grand-prêtre oriente vers le IIe siècle....